La robe Kabyle, un style une histoire

Les Robes Kabyles ont beaucoup évoluée à travers des siècles et des civilisations, mais elles ont toujours gardées leur aspect unique Amazigh. Au 20ème siècle, les Robes Kabyles sont nées des anciennes Robes Berbères en remplaçant les tissus tissés en laine blanche par les tissus industriels en coton ou soi imprimés.

Paysans kabyles portant un burnous (berbère) - Wikipédia
Paysans kabyles portant un burnous (berbère) – Wikipédia

La tenue berbère à l’origine

L’habillement revient à l’histoire de l’homme berbère lui-même , les berbère constitue le fond ancien de la population d’une vaste partie de l’Afrique depuis le Delta du Nil jusqu’à l’Atlantique Iles Canaries comprises et de la méditerranée jusqu’au Sahel ils formaient à l’origine une seule population qui fut peu a peu fragmenté par une histoire complexe et mouvementée, très peu d’écrits sur l’origine des berbères, car les légendes ou les considérations idéologiques ont souvent pris le pas sur l’histoire et l’ethnologie.

De la tunique de laine blanche au costume européen, l’habillement des Berbères s’est constamment modifié. Mais au-delà des transformations et de la variété, il a conservé, de l’antiquité à nos jours, ses caractéristiques essentielles.

L’habillement traditionnel berbère y suit tout naturellement de différentes étapes de son histoire et subi des influence dues aux différents passages des peuples étrangers. Ce qui ne la pas empêché de gardé son originalité encore prouvée aujourd’hui, et d’être révélateur d’expression ethniques et historique.

Robe kabyle moderne - www.orientaletendance.com
Robe kabyle moderne – www.orientaletendance.com

L’habillement traditionnel kabyle : la Taqendurt

La robe kabyle n’a pas toujours eu la forme qu’elle a aujourd’hui, autrefois on parlait de « Taqendurt » ou la « djeba » elle était l’élément de base du costume traditionnel de la femme. L’ancienne robe kabyle était faite de laine blanche tissée, une seule pièce ouverte par une fente sur la poitrine, elle n’avait pas de manches, mais était assez grande pour recouvrir les bras.

La robe kabyle était accompagnée de ce qu’on appelait « Axellal » une sorte de manteau d’hiver qui protégeait la femme kabyle du froid.

Les motifs de la habillement traditionnel kabyle

Certains motifs utilisés dans les habits traditionnels kabyle ressemblent à des caractères de l’alphabet Tifinagh (Alphabet utilisée par les berbères), il se compose principalement de lignes géométriques : angles, points, lignes droites, cercle, ovales. Tous ces caractères et formes servent à transmettre un message culturel.

Ces motifs nous montrent beaucoup de significations, les tisseuses expriment leurs leurs conditions sociales (par exemple : la femme stérile était à l’époque marginalisé, car la naissance d’un enfant mâle de surcroît, signifiait une réduction potentielle des défis et des périls). La forme même de l’objet peut avoir une signification, l’image ci-dessous en l’illustre avec quelques motifs.

Illustration Mohand Akli Hadadou
Illustration Mohand Akli Hadadou

L’évolution de l’habillement kabyle

Cette tenue aurait pu disparaître sous la pression de la modernité, dont le torrent avait commencé dès les premières années de l’indépendance à emporter, petit à petit, les tenues, les ustensiles de cuisine et les outils traditionnels. Sa mutation avait commencé dans les écoles de couture des sœurs blanches, durant la période coloniale. Mais sa modernisation, entamée dès le début des années 1970.

Aujourd’hui encore, la partie haute de la robe, côté poitrine, est utilisée par les vieilles femmes comme une grande poche pour fourrer leurs maigres économies, leurs bijoux ou tout simplement ramener quelques fruits de leurs champs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *